Pascal est «tombé» dans le rugby tout petit grâce à son père, il a été bercé par les commentaires de Roger Couderc, la TV en noir et blanc, le tournoi des 5 nations, Jean-Pierre Rives, Paparemborde et consorts,

Ça commence à dater d’ailleurs !!!

Pour Pascal le rugby est un vrai sport d’équipe où la solidarité a toute sa place, un seul joueur ne peut faire la différence si ses « potos ne sont pas là ». Il aime les valeurs véhiculées par le rugby : combat, engagement, respect, solidarité. Il faut que ces valeurs perdurent. Son engagement vers le Racing 92 date des années 90.

ytju542

« Je suivais le racing à distance n’habitant pas sur la région »

A la faveur d’un déménagement en région parisienne il commença à fréquenter les travées du stade Yves du Manoir. Moment aussi de son premier déplacement à Limoges pour la finale d’accession. Ça y est la greffe a pris. Depuis il s’est abonné tous les ans, marquant ainsi sa fidélité au club. Sa vision du club est celle que nous retrouvons en majorité chez tous les supporters des « ciel et blanc » ; un club, une histoire, des couleurs, des valeurs. Il appréciait aussi le décalage dans les années 90 qui tranchait avec le rugby « à la papa », cette époque  « a pas mal dépoussiéré ce sport ! ». Le temps des nœuds papillon et des mecs qui ne se prenaient pas au sérieux.

L’entrée dans le monde pro  a changé la donne mais l’esprit du club perdure. Pascal reconnait que l’arrivée de Jacky Lorenzetti (président et actionnaire du racing) a beaucoup apporté au club ; sans lui les grandes stars qui composent l’équipe ne seraient pas là.

« C’est sûr que la fantaisie a fait place au résultat »

Pourquoi Pascal est-il président d’une association de supporters ?   – « Parce qu’on me la demandé », ce rôle de président n’est qu’un titre honorifique et de représentation pour Pascal. Une association c’est comme une équipe de rugby, un engagement de chacun pour le bien de tous et un manager pour lancer les idées. Il reconnait que créer une association est assez facile, mais la gérer au quotidien « est autre chose ». Pascal avait, avec d’autres supporters, participé à la création de GYDM.

«  Les poteaux ciel et blanc » a pour ambition de rassembler des supporters qui ont les mêmes valeurs, il souhaite agréger ceux qui viennent au stade et qui sont seuls sur leurs sièges « c’est plus sympa de regarder le match avec des potos » … Si vous êtes seuls à Colombes lors des matchs !!! Cette nouvelle association a pour objectif de soutenir toutes les équipes du Racing 92 (jeunes, féminines, et Pro) dans une ambiance chaleureuse et bonne enfant. « chaque membre a sa place et son mot à dire à YDM et en dehors ». Bien sûr les « potos » organiseront des déplacements  pour soutenir l’équipe à l’extérieur. Clermont est déjà dans les tuyaux.

«  Faire du bruit »

Pascal (et les créateurs) ont comme priorité de pérenniser l’association en faisant des choix justes  pour tout le monde. Ils veulent une association de supporters sympa,visiblecommunicative et surtout une force de proposition vis-à-vis du club. En un mois d’existence Pascal se réjouit de compter déjà 55 adhérents, « certes c’est bien pour un début… mais nous ne faisons pas la course au chiffre ». La qualité de chacun est importante, dans ce sens Pascal souhaite que tous les membres  participent aux encouragements de l’équipe, un nouveau chant sera d’ailleurs testé en tribune à la rentrée ! (info exclusive).

D’autres projets sont dans les cartons de l’association, « on ne va pas tout divulguer » précise Pascal, on peut lui faire confiance. L’association se réjouit de partenariats déjà actés ou en cours et des relations avec la Mairie de Colombes (seule association résidente), sans oublier le Parrain des potos : Julien Brugnaut.

« Il ya de la place pour plusieurs associations »  c’est en ces termes que Pascal précise son positionnement. Il veut surtout un autre état d’esprit, être un peu décalé, ne pas se prendre au sérieux et mettre une bonne ambiance autour des « potos » et surtout donner l’envie de les rejoindre. La création des « poteaux ciel et blanc »  n’est pas passée inaperçue. Pascal entend souligner un point important des « potos » : l’accueil des PMR (personnes à mobilité réduite). Il se réjouit  aussi de la motivation des adhérents et de l’équipe dirigeante et voit l’avenir avec sérénité. « Les poteaux ciel et blanc » sont très présents sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, un blog  et un futur site internet. RM92 le blog est régulièrement relayer par les potos.

Pascal résume ainsi la saison passée «  début difficile, on attendait trop au départ malgré l’arrivée de nouveaux joueurs… il fallait que la mayonnaise prenne et elle a pris en fin de saison…. Inespérée la place en demi » Pascal fait preuve d’une grande lucidité et mentionne que l’on peut être supporter  et dire quand ça va mal. «  Franchement le début de saison dernière n’allait vraiment pas… mais on garde la fin comme meilleurs souvenirs ». La parole circulera librement au sein de l’association.

Mr le Président n’a pas de joueurs préférés ;  lui c’est l’équipe avant tout, même si il avoue « sous la torture » avoir un faible pour les ailiers filous (Andreu ?) les grandes envolées et les mêlés dévastatrices.

Ses souhaits pour la saison à venir ? Une belle saison du début à la fin, un beau parcours en coupe d’Europe, de l’engagement, du plaisir à être à YDM.

Un président heureux ! Des adhérents heureux !  Et rendez-vous avec les potos le 30 aout, porte 15 pour le choc de la rentrée contre Toulon.

«  De l’audace, du risque… bon sang »

Merci à Pascal, un des créateurs et président de l’association «  les poteaux ciel et blanc ».